Les systèmes d‘évaluation

Le système d'évaluation

Finie l'évaluation individuelle en fonction des performances, les employés sont maintenant classés par rapport à leurs collègues. L'objectif: mettre en évidence les talents que s'arrachent les entreprises (war for talents) et susciter une compétition entre collègues. A l'UBS, mais aussi dans d'autres sociétés, notamment d'origine américaine, ces méthodes à la McKinsey se développent et mettent le personnel fortement sous pression dans le but d'augmenter leur productivité et, par ricochet, le profit économique de l'entreprise.

Messages

  • Soutenez l'action pour une évaluation équitable!

    Appel du 08.03.2011

  • In kurzer Zeit haben sich 70 Betroffene auf den Aufruf, ihre Erfahrung mit dem Beurteilungssystem mitzuteilen, gemeldet. Verschiedene Medien haben den Kontakt zum SBPV gesucht. Die NZZ und die Sonntagzeitung berichten:

    NZZ 07.02.2011  
    Sonntagszeitung 06.02.2011

  • L'ASEB est là pour défendre les intérêts des employés de banque. Elle doit donc connaître leurs attentes. Pour cette raison, l'ASEB vous demande de prendre position sur ce modèle, de nous faire part de vos expériences et aussi de vos attentes et suggestions à l'adresse suivante: denise.chervet@aseb.ch.

    Nous informerons sur l'évolution de nos démarches. Naturellement nous assurons la stricte la confidentialité des informations reçues.

  • Le nouveau mécanisme d'évaluation des performances relatives des employés entrera en vigueur malgré la vive désapprobation des partenaires sociaux tant internes et qu'externes et l'inquiétude du personnel. L'ASEB, en collaboration avec la représentation interne, suivra attentivement l'application de ce système. Elle maintient ses réserves et participera aux efforts de la commission du personnel pour en limiter les effets pervers. Un tel système basé sur la compétition de tous contre tous est dangereux pour le développement de la banque et de la société: l'individualisme qui en découle est celui qui a provoqué la crise économique. N'avons-nous rien appris?

    Prise de position de l'ASEB, février 2011 
    Bilan intermédiaire, 1.9.2011