News Detail

08.12.2014

Les salaires

Augmentation massive des salaires minimum dans les banques

L’augmentation du salaire minimum était la revendication de l’ASEB pour les négociations contractuelle de 2014. Le salaire minimum est de CHF 50'000.- depuis 2009. Il était donc grand temps de l’adapter non seulement à cause du renchérissement, mais aussi pour tenir compte des exigences toujours plus grandes auxquelles sont soumis les employés de banque. Après deux séances de négociations, les partenaires sociaux sont arrivés à un accord : le salaire minimum passera à
CHF 56'000.- en 2015 pour les employés avec un certificat fédéral de capacité et à
CHF 52'000 pour les autres.

Un succès de l’ASEB en faveur des employés de banque

La revendication de l’ASEB pour une augmentation massive du salaire minimal pouvait sembler à première vue illusoire. Le résultat positif de ces négociations contractuelles n’est pas seulement le résultat de deux séances de négociation. Depuis des années, l’ASEB entretient les contacts avec les responsables de l’Association patronale des banques, afin de renforcer le partenariat social et la CPB. On ose espérer que cet accord salarial soit le précurseur d’autres améliorations de la CPB qui seront l’objet de négociation en 2015.

Influence de l’augmentation du salaire minimal pour les salaires

L’augmentation du salaire minimal a une influence directe sur tous les employés avec un salaire inférieur au salaire minimal, mais aussi une influence indirecte pour la majorité des employés de la banque. Cependant en fixant la base de l’échelle salariale à partir d’une base plus élevée, les échelles salariales devront aussi être adaptées. Seront concernés les employés qui gagnent moins de CHF 90'000.- par année soit une majorité des employés soumis à la Convention relative aux conditions de travail des employés de banques. Selon notre questionnaire salarial de 2013, le salaire des médian des employés de 20 à 29 ans est de 70'000.-, celui des collaborateurs sans fonction de cadre est de CHF.- 76'000 et le salaire médian en Suisse orientale est de 90'000.-.  L’Office fédéral de la statistiques confirme ces données : en 2012, le salaire médian des employés de banque sans fonction de cadre était de CHF 78'288.- On peut en déduire que l’augmentation du salaire bénéficiera surtout aux collaborateurs, aux jeunes et aux employés de Suisse orientale. Qui peut se prévaloir de ces augmentations

Les employés au bénéfice d’un certificat fédéral de capacité (aussi d’un autre métier que celui de la banque) et celles et ceux ayant suivi la formation bancaire initiale pour porteurs de maturités BEM ont droit au salaire minimal de CHF 56'000 à condition de travailler dans une banque soumise à la CPB. Les employés avec une attestation de formation professionnelle AFP auront aussi droit à ce salaire minimal après deux ans d’activité dans la banque. Pour tous les autres employés le salaire minimal sera de CHF 52'000.-.

L’entrée en vigueur de ces nouvelles dispositions en même temps que les salaires résultant des augmentations de salaire annuelles mais au plus tard le 1er avril 2015. Les banques non soumises à la CPB devront aussi s’adapter à ces augmentations salariales, si elles veulent rester attractives sur le marché de l’emploi.

Le salaire minimal: un plancher infranchissable

Le salaire minimal est un droit pour tous les employés travaillant dans une banque soumise à la CPB. Des salaires inférieurs ne peuvent être défini qu’après consultation avec les partenaires sociaux, qui sont en l’occurrence les associations signataires de la CPB (Art 25 CPB). L’ASEB est à disposition de ses membres pour répondre aux questions particulières.

Denise Chervet