News Detail

26.06.2017

SBPV-News

99ème assemblée des délégués de l’ASEB

Pour une digitalisation au service de la société

Vendredi 23 juin, une cinquantaine de délégués ont participé à la 99ème assemblée des délégués de l’ASEB. 99 ans c’est un âge symboliquement intéressant... Notre association se prépare depuis bientôt 18 mois pour passer le cap du centenaire : modernisation des statuts l’année passée et cette année adoption d’une stratégie basée sur les développements technologiques et ses conséquences pour le monde du travail. Les délégués ont par ailleurs majoritairement accepté la proposition du comité  de recommander un Oui au projet de réforme de la prévoyance professionnelle 2020.

1. Intervention de Christina J. Colclough, responsable de la digitalisation à Uni global

Uni Global est la faitière mondiale des associations du personnel travaillant dans le domaine des services (finances, poste, média, assurances...) et représente ainsi 20 millions de salariés du monde entier. Parmi les thèmes d’actualité traités par Uni global, la digitalisation figure en première ligne. Christina Colglough en est la responsable et l’animatrice. A ce titre elle gère un site internet www.thefutureworldofwork.org , conseille les syndicats nationaux et les commissions européennes d’entreprise et intervient dans le monde entier pour défendre les intérêts des employés et des citoyens face à une économie digitalisée. Un des grands enjeux est le contrôle et le partage du pouvoir détenu par les géants d’Internet – Google, Facebook, Amazone, Apple, Microsoft - grâce à la masse d’informations récoltées – le fameux Big Data. Son intervention a démontré la nécessité d’intervenir au niveau mondial pour définir les règles de ce nouveau jeu économique.

2. La stratégie de l’ASEB face à la digitalisation

Les délégués ont adopté 6 positions stratégiques et donné mandat au comité et au secrétariat d’agir afin que la digitalisation devienne une chance à saisir pour les employés du secteur financier.

Les thèses à la base des options stratégiques peuvent être téléchargées de notre site.  

Elles sont essentiellement centrées sur les points suivants :

1. La formation est la clé pour assurer aux employés de banque mais aussi aux instituts financiers un passage optimal vers l’économie digitalisée. Celle-ci doit

· offrir la possibilité à tous les employés, quelque que soit leur âge, leur niveau de connaissance ou leur statut, une formation continue tout au long de leur carrière,

· sensibiliser les employés aux nouveaux besoins et aux risques de cette nouvelle technologie,

· assurer le financement d’une formation conçue de façon paritaire et donnant le droit au employés de choisir aussi eux-mêmes les formations qu’ils estiment nécessaires pour rester dans le coup.     

2. Pour faire face au manque de main d’œuvre spécialisée dont se lamentent les responsables bancaires et garder ou attirer les femmes et les employés plus âgés, le secteur financier doit offrir aux employés la possibilité d’adapter leur temps de travail à leurs besoins personnels. La possibilité de travailler à temps partiel est une attente notamment des femmes et de tous les employés qui ne conçoivent plus de sacrifier leur vie privée à une carrière de plus en plus aléatoire.     

3. La Convention concernant les conditions de travail du personnel bancaire doit prévoir une protection efficace contre un contrôle abusif des employés et des conditions de travail protégeant leur vie sociale et leur santé.

3. Rapport d’activité accepté

Les délégués ont pris connaissance du rapport d’activité et en particulier du questionnaire salarial 2017. Ils ont aussi été informés de l’état des négociations pour le renouvellement de la CPB qui ont été reportées au début de 2018.

4. Adoption du programme d’activité

Le programme d’activité basé sur la réalisation des objectifs stratégiques 2015 - 2020 a aussi été adopté. Le recrutement de nouveaux membres doit être visé par toutes les activités de l’ASEB. Ainsi le jubilaire de l’ASEB a été conçu pour présenter l’ASEB et ses activités dans les centres financiers de la Suisse. Le centenaire de l’ASEB sera aussi l’occasion d’une assemblée de délégués festive qui aura lieu le 8 juin 2018 à Zurich, lieu d’origine de notre association.

5. Oui à la réforme des retraites 2020

Thomas Zimmermann, responsable de la communication à L’Union syndicale suisse, a clos l’assemblée en présentant le projet de réforme Prévoyance vieillesse 2020 et les raisons pour accepter ce projet. Les délégués ont majoritairement suivi son appel et recommande à leurs collègues d’accepter cette réforme afin d’assurer la pérennité de l’AVS et des rentes stables dans la prévoyance professionnelle obligatoire. L’augmentation de l’âge de la retraite, la réduction du taux de conversion et l’augmentation de la TVA sont compensées par les mesures suivantes :

- L’augmentation de la rente AVS pour les nouveaux retraités

-  La garantie du niveau de prestation de la prévoyance professionnelle obligatoire pour les salariés de plus de 45 ans 

-  Le renforcement de l’épargne pour les jeunes assurés.     

L’ASEB ne formule de recommandations de vote que lors de votations ayant un impact important pour les employés qu’elle représente et qui concernent les conditions de travail. C’est le cas pour cette votation, la prévoyance professionnelle est en effet un salaire différé et à ce titre, elle fait partie des conditions de travail.

L’assemblée des délégués s’est terminée par un apéro convivial. Les délégués ayant été élus pour 4 ans, ils se retrouveront au plus tard l’année prochaine, à Zurich, pour fêter le jubilé de l’ASEB.

Bon été à tous.