News Detail

22.05.2017

Lohnumfrage

Enquête salariale 2017 dans le banques

Salaires des employés stagnant, satisfaction salariale en hausse, politique des bonus en question.

4805 employés de banque ont pris part à l’enquête salariale menée du 9 février au 17 mars 2017, soit une augmentation de 28% par rapport à 2015. Cette massive augmentation de la participation démontre un meilleur ancrage de l’ASEB dans les banques et témoigne de la confiance accordée par une population désécurisée par les restructurations en cours. La crainte concernant l’avenir professionnel augmente dans les banques, tandis que la satis- faction salariale augmente malgré une faible augmentation des salaires.

 

Satisfaction salariale en hausse, la politique des bonus en question

Malgré des revenus totaux en faible augmentation (total compensation 2015, CHF 110'000 et CHF 111'750 en 2017), la satisfaction salariale des employés de banque continue à augmenter. En 2013, 48% des employés étaient satisfaits de leur salaire (46% de leur bonus), en 2017, ils sont 61% (55% quant au bonus).

Les bonus sont en légère diminution (bonus médian 2015 : CHF 10’000 et 2017 :’CHF 9’750). La politique des bonus reste un facteur important d’inégalité avec comme corollaire une insatisfaction plus élevée que vis-à-vis du salaire, et cela tout rang confondu. A noter que le nombre de partici- pants n’ayant reçu aucun bonus ou des bonus inférieurs à CHF 500.- a légèrement baissé de 2015, 32% à 28% en 2017, mais reste relativement élevé.

Les bonus ne sont donc pas incitatifs mais plutôt un facteur de frustration. En effet ce sont les banques étrangères versant les bonus les plus élevés qui enregistrent la plus grande insatisfaction en matière de bonus, alors que les banques cantonales enregistrent une augmentation régulière de la satisfaction, malgré une réduction du bonus.

 

Egalité entre femmes et hommes

Les différences salariales entre femmes et hommes se réduisent pour les collaborateurs et les membres de la direction. Elles restent cependant marquées au niveau des cadres et se sont même accentuées en 2017 passant de 9 à 12% pour le salaire fixe. La différence au niveau des bonus reste stable à un haut niveau de 17% pour cette catégorie de population. Cette différence de salaire est préoccupante, sachant que les cadres représentent 47% des participants et que ce palier constitue le passage pour passer au niveau « direction ». On peut y lire un blocage de la promotion des femmes à ce niveau, qui explique le faible taux de femmes présentes au niveau des directions et directions générales. On note aussi que les femmes sont surreprésentées (45% alors que seulement 38% ont participé à l’enquête) dans la catégorie des 852 participants indiquant ne pas avoir reçu de bonus.

 

Conclusions

En matière de politique salariale, les employés de banque sont en majorité plutôt satisfaits de leur salaire fixe mais femmes sont moins satisfaites que les hommes. La promotion des femmes dans les banques doit aussi se faire par le bais d’une politique transparente des salaires.

 

Download «Résultats enquête salariale 2017»: http://www.aseb.ch/enquete-salariale/ 

 

Votre contact :
Association suisse des employés de banque
Denise Chervet
Directrice
T 079 408 92 40
denise.chervet@sbpv.ch 
Monbijoustrasse 61, 8007 Bern
www.aseb.ch