News Detail

24.08.2017

Positions politiques

Oui à la réforme de la prévoyance professionnelle 2020

L’assemblée des délégués et le comité de l’ASEB ont pris position concernant le projet de révision de la prévoyance professionnelle 2020. Ces deux instances recommandent d’accepter cette réforme législative.

ASEB indépendante politiquement mais active en faveur de ses membres

L’ASEB « a pour but de défendre et de promouvoir les intérêts professionnels, économiques, sociaux, légaux, juridiques et culturels de ses membres, dans un esprit de solidarité.
L’ASEB est indépendante de toute politique de parti et neutre en matière confessionnelle
. » (Art 2 des statuts)

Selon les statuts et la volonté de ses membres, l’ASEB n’est affiliée à aucun parti et ne défend aucune politique de parti. Aussi bien les membres de son comité que son personnel respectent l’indépendance politique définie dans les statuts. Par ailleurs, la diversité des sensibilités politiques est représentée à tous les niveaux et consiste une protection efficace contre tout risque d’allégeance à un parti politique.

 

L’ASEB cependant n’est pas neutre. Elle a comme objectif de défendre les intérêts de ses membres et prend position dans ce but lorsque leurs intérêts de salariés sont directement et particulièrement touchés par un sujet. Le comité de l’ASEB a estimé que c’était le cas en matière de prévoyance professionnelle. Par ailleurs cette question dépasse les clivages politiques, preuve en est le soutien des employeurs romands à cette réforme et l’opposition bigarrée composée des employeurs suisses alémaniques, et de la gauche de la gauche suisse romande.

 

L’ASEB s’engage contre un démantèlement de la prévoyance professionnelle

 

L’augmentation de la durée de vie et l’arrivée à la retraite de la génération du baby boom mettent l’AVS et les caisses de pension fortement sous pression. Il est nécessaire d’assurer son financement pour les prochaines décennies afin d’éviter un démantèlement des prestations. L’élévation de l’âge de la retraite des femmes, les augmentations de la TVA et des cotisations AVS, la réduction du taux de conversion sont compensées en partie par l’augmentation de la rente AVS pour les nouveaux retraités et des mesures de compensation afin d’assurer le niveau des rentes (réduction du taux de coordination, augmentation et la cotisation partiare pour les salariés âgés de 35 à 54 ans, supplément pour les employés âgés de plus de 54 ans).

 

L’ASEB soutient les adaptations tenant compte des nouveaux modes de travail

 

Différentes mesures permettront de prendre une retraite anticipée à des conditions plus favorables qu’actuellement (p. ex. les salariés âgés de plus de 58 ans qui perdent leur emploi pourront rester dans leur caisse de pension et le taux de réduction en cas de retraite anticipée est réduit)

En outre le travail à temps partiel sera traité de façon plus équitable grâce à l’adaptation du taux de coordination au taux de travail.

 

http://www.reforme-retraites.ch/arguments/