News

News

  • Que ce soient les accords fiscaux conclus avec les Etats étrangers, les nouvelles règlementations bancaires, l’échange automatique d’information annoncé ou les effets du franc fort et les faibles taux d’intérêts, la place financière suisse est sous pression. Chaque banque définit sa propre stratégie pour faire face à ces nouveaux défis, les mesures prises – vente totale ou partielle, outsourcing, retrait de certains marchés, fermeture, digitalisation – ont des effets sur le personnel. Ces derniers mois, l’ASEB est intervenue dans de nombreux établissements sur ces sujets. Elle a ainsi négocié des plans sociaux dans plusieurs banques (Standard Chartered Bank juillet 2014; BSI octobre 2014, Julius Baer décembre 2014, Swisscanto avril 2015, HSBC juin 2015). Elle a aussi accompagné ou conseillé des commissions du personnel dans leurs négociations, lorsque celles-ci en ont fait la demande (Banque cantonale de Bâle p. ex.). Des négociations sont en cours dans différentes banques actuellement. Sur cette base, l’ASEB peut définir quelques principes de bases pour négocier un bon plan social.

    lire la suite et partager
  • HSBC Private Bank (Suisse) SA et l’Associations suisse des employés de banque ASEB ont signé jeudi 4 juin 2015 un plan social définissant les conditions de départ en cas de licenciements pour des motifs structurels ou économiques. Réunis en mai à Zurich et à Genève, les assemblées générales du personnel de HSBC ont pris connaissance du résultat des négociations menées durant les derniers mois entre les responsables de HSBC et l’ASEB et l’ont approuvé à l’unanimité. Celui prévoit de substantielles améliorations par rapport aux conditions de départ appliquées par la banque ces dernières années.

    lire la suite et partager
  • Cette semaine, les partenaires sociaux du secteur financier ont conclu une convention basée sur le projet d’ordonnance du Conseil fédéral sur la saisie du temps de travail. Celle-ci fixe les conditions d’une abolition de la saisie du temps de travail pour certains employés. Différentes mesures de protection de la santé y sont aussi prévues.

    lire la suite et partager
  • 11.04.2015

    SBPV-News

    Time is money...

    Das Verständnis vom Wert der Arbeit hat sich gewandelt. Neue Arbeits- und Lohnmodelle sollen die Wirtschaft anpassungsfähiger und produktiver machen.

     

     

    lire la suite et partager
  • Depuis le 1er janvier 2014, le code des obligations institue l’obligation de négocier un plan social dans les entreprises de plus de 250 employés prévoyant de réduire de 30 personnes au moins leur effectif. Si aucun plan social n’est convenu, un tribunal arbitral peut être saisi afin qu’il en élabore un.

    Qui peut négocier un plan social : les commissions d’entreprise, éventuellement avec le soutien d’une association du personnel comme l’ASEB, sont les premiers interlocuteurs des employeurs. En l’absence d’une commission d’entreprise, le contrat collectif de travail peut prévoir que les associations signataires interviennent, comme c’est le cas de la Convention relative aux conditions de travail du personnel bancaire. Les entreprises qui ne sont pas soumises à un contrat collectif de travail et qui n’ont pas de commission du personnel ont par contre un problème. Pour négocier un contrat collectif, elles doivent avoir un interlocuteur fiable qui soit à même de représenter le personnel et de négocier un contrat collectif susceptible d’être accepté par le personnel. En effet, en l’absence de commission du personnel et de contrat collectif de travail, le personnel dans son ensemble doit accepter le plan social.

    lire la suite et partager
  • Depuis maintenant deux ans, l’ASEB réfléchit à son avenir. Les nombreux défis auxquels la place financière suisse est confrontée ont des conséquences directes pour nos membres. Le nombre des postes de travail se réduit, les profils des postes changent et les attentes en termes de productivité augmentent sans cesse. Afin de pouvoir défendre le mieux possible les intérêts ses membres travaillant dans les banques, l’ASEB a redéfini ses buts et examiner les moyens pour les atteindre. Lors de l’Assemblée des délégués 2014, le comité central a présenté les buts principaux de ce projet de planification stratégique. Il a ensuite affiné ces buts et définit les moyens de les atteindre.

    lire la suite et partager
  • Swisscanto und die Sozialpartner haben sich nach intensiven Verhandlungen auf einen Sozialplan geeinigt. Der Sozialplan sieht ausgedehnte Kündigungsfristen und Massnahmen zur Stärkung der Arbeitsmarktfähigkeit vor. Der Bankpersonalverband und der Kaufmännische Verband Schweiz führten die Verhandlungen gemeinsam mit Mitarbeitervertretern.

    lire la suite et partager
  • L’Associations suisse des employés de banque ASEB et la Société suisse des employés de commerce SEC sont choqués par l’annonce de réduction de 200 postes de travail faite par Julius Bär dans le cadre de la présentation des comptes annuels 2014. En tant que partenaires sociaux et signataires du plan social, elles exigent des informations concrètes concernant cette restructuration et veulent pouvoir défendre activement les intérêts des employés.

    lire la suite et partager
  • Der SBPV erachtet die Vorlage zum neuen Finanzdienstleistungsgesetz (FIDLEG) als unumgänglich. Er befürchtet jedoch, dass die Verantwortung auf die Bankangestellten umgewälzt werden. Darunter könnten die Leistungen für Kunden leiden. Das neue Gesetz sollte demnach alle Akteure der Finanzbranche miteinbeziehen und den Angestellten Instrumente zur Verfügung stellen, die ihnen erlauben, ihre Arbeit gesetzeskonform ausführen zu können.

    lire la suite et partager
  • Am 13. Januar fand im Zunfthaus zur Waag der traditionelle Neujahrsaperò des Schweizerische Bankpersonalverband Region Zürich statt. Roger Bartholdi, Präsident der Region Zürich, wies in einer kurzen Ansprache auf die neu erzielten Mindestlöhne von CHF 56‘000.- bzw. CHF 52‘000.- für Angestellte ohne anerkanntes Zeugnis oder Diplom hin. Im Fokus der diesjährigen VAB-Verhandlungen stehen eine Verbesserung der Krankentaggeldversicherung und die Familienzulagen.

    lire la suite et partager
  • 19.01.2015

    Assurances sociales

    Sécurité sociale: ce qui a changé en 2015

    En matière de sécurité sociale, qu’est-ce qui a changé ou n’a pas changé avec la nouvelle année? Ci-après, une vue d’ensemble des principaux changements intervenus au début 2015 concernant les prestations et les cotisations de la sécurité sociale, ainsi que des révisions d’assurances en cours.

    lire la suite et partager
  • L’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) a mis en faillite la Banque Privée Espírito Santo SA (BPES) en liquidation le 19 septembre 2014 à 8 heures. Dans une faillite, les employés sont confrontés à des difficultés encore plus importantes que lors d’un licenciement collectif ordinaire. Dans un tel contexte le soutien d’une association du personnel comme l’ASEB est indispensable.

    lire la suite et partager
  • Le 19 décembre de l’année dernière, le Seco a adopté une directive sur la saisie du temps de travail rappelant que les employeurs doivent s’assurer que le personnel documente précisément et intégralement son temps de travail.

    lire la suite et partager
  • Ein Kommentar von unserem langjährigen Mitglied Peter Zürrer zur Studie der Universität Zürich über vermeindlich unwahre Banker.

    lire la suite et partager
  • 08.12.2014

    Protection de la santé au travail

    Equilibre entre vie privée et professionnelle

    Pourquoi une entreprise devrait-elle s’occuper de politique familiale ? A première vue, la famille est une affaire privée et n’est donc pas du ressort de la politique, ni de l’économie. Heureusement, ce point de vue est devenu très minoritaire, la famille a gagné officieusement le statut d’institution d’intérêt public et à ce titre bénéficie de quelques soutiens sous forme d’allocations familiales, subvention aux crèches, assurance maternité, etc….

    lire la suite et partager
  • Le salaire minimum passera à CHF 56'000.- en 2015 pour les employés avec un certificat fédéral de capacité et à CHF 52'000 pour les autres.

    lire la suite et partager
  • Quelle satisfaction quand l’employeur et les représentants des salariés savent travailler ensemble dans le but d’obtenir un résultat satisfaisant pour toutes les parties. C’est arrivé à la BSI, une banque avec son siège à Lugano.

    lire la suite et partager
  • 19.11.2014

    Convention collective de travail (CPB)

    En Suisse, les employés de banque sont honnêtes

    L’Association suisse des employés de banque ASEB a pris connaissance avec consternation du résultat de l’étude sur la culture bancaire publiée dans le magazine Nature de cette semaine. Il y est prétendu que les employés de banque seraient malhonnêtes. L’ASEB rejette cette affirmation. De par sa longue tradition, l’Association suisse des employés de banque sait que l’écrasante majorité des employés de banque sont honnêtes et s’engagent totalement pour offrir à leurs clients des services de qualité répondant à leurs attentes.

    lire la suite et partager
  • 17.11.2014

    Assurances sociales

    LSFin: L'ASEB a pris position

    L’ASEB a pris position sur les services financiers et la loi sur les établissements financiers.

    lire la suite et partager
  • 21.10.2014

    SBPV-News

    Excursion des retraités 2014

    Distillerie Hürst – Chaque goutte une merveille de la nature

    lire la suite et partager
  • 23.09.2014

    Les salaires

    Augmentation des salaires minimaux

    Depuis 2009, le salaire minimal fixé dans la Convention sur les conditions de travail du personnel bancaire CPB est de CHF 50'000. Lors des négociations contractuelles menées le 17 septembre 2014, l’ASEB a obtenu une augmentation substantielle de ces salaires minimaux. Ils seront de CHF 56'000 pour le personnel bénéficiant d’une formation professionnelle et de CHF 52'000 pour celles et ceux sans certificat professionnel ou diplôme reconnu. Ils seront valables en 2015, la date d’entrée en vigueur précise devant encore être fixée, mais aura lieu au plus tard dans la première partie de l’année.

    lire la suite et partager
  • Avec l’automne, les commissions du personnel de toute la Suisse se préparent pour les négociations salariales annuelles. Dans les banques aussi.

    Après discussion avec les représentants des commissions du personnel, l’ASEB recommande une augmentation de salaire de 1 à 1,5% dans les banques en fonction de leur situation respective. Cette augmentation ne doit pas comprendre les augmentations structurelles qui ne sont pas l’objet de négociations mais dépendent de la politique du personnel de la banque. La part structurelle dans les augmentations des masses salariales varient entre 0,5 et 1 % selon les entreprises. Une augmentation salariale générale est souhaitable, mais à défaut les augmentations doivent au moins bénéficier à 75% du personnel.

     

    lire la suite et partager
  • Les partenaires sociaux du secteur bancaire ont trouvé un accord sur l’augmentation du salaire minimal à CHF 52 000.–, resp. CHF 56 000.– pour les collaborateurs ayant achevé leur formation professionnelle. En outre, les partenaires sociaux sont disposés à régler la saisie du temps de travail dans le cadre d’une convention de partenariat so-cial. Celle-ci prévoit la possibilité de de renoncer à la saisie du temps de travail pour les collaborateurs disposant de la souveraineté de leur temps et dont le salaire de base est supérieur à CHF 132 000.– (sans bonus).

    lire la suite et partager
  • L’Association suisse des employés de banque (ASEB) a pris connaissance avec consternation de la mise en faillite de la Banque privée Espirito Santo SA. C’est un coup dur pour la place financière suisse et ses 110 employés. L’ASEB avait été mandatée le 22 août par une assemblée du personnel pour défendre les intérêts des employés dans le cadre de la liquidation volontaire annoncée le 22 juillet 2014. Elle assumera ce mandat aussi dans le cadre de la masse en faillite.

    lire la suite et partager
  • En adoptant la détermination en lien avec l’interpellation 13_INT_179, le Grand conseil vaudois suggère au Conseil d’Etat de mettre sur pied une cellule de soutien aux employés de banque concernés par la livraison de leurs données personnelles aux USA. L’ASEB se réjouit de l’adoption de cette détermination.

    lire la suite et partager
  • La Loi sur le travail et ses ordonnances fixent des règles de protection de la santé des salariés. A ce titre, elle exige la documentation concernant le temps de travail des employés. Etant donné l’évolution dans le monde du travail, certaines branches économiques, dont les banques, ont pris des libertés ces dernières années avec l’obligation légale de saisie du temps de travail. Le SECO a décidé de ramener de l’ordre dans ce domaine en rappelant cette obligation à toutes les entreprises tout en examinant des possibilités d’alléger cette obligation.

    lire la suite et partager
  • 19.08.2014

    Restructuration

    Un plan social négocié avec succès

    Standard Chartered Bank a annoncé la fermeture de sa filiale en Suisse pour 2015. Bien que ne bénéficiant pas de la soumission à la Convention relative aux conditions de travail des employés de banque CPB, les employés ont sollicité l’aide de l’ASEB. Lors d’une assemblée du personnel tenue dans la banque à laquelle une majorité du personnel a participé, l’ASEB a été officiellement mandatée de représenter les employés et de négocier un plan social.

    lire la suite et partager
  • 27.06.2014

    Restructuration

    Restructuration chez HSBC

    Une septantaine d’employés de HSBC seront transférés à LGT.

    lire la suite et partager
  • 17.06.2014

    Convention collective de travail (CPB)

    Négociation d’un plan social amélioré chez B-Source

    Grâce à l’ASEB, les quatorze employés licenciés par B-Source vont bénéficier d’un plan social amélioré. Les négociations entre la direction et l’avocate de la société d’une part, l’ASEB et les représentants du personnel d’autre part ont finalement abouti sur un accord.

    lire la suite et partager
  • 12.06.2014

    Transmission de donneés de collaborateurs

    Livraison de données – bilan intermédiaire

    Plus de cent banques et instituts financiers ont annoncé au Département américain de justice leur participation au programme 2 de résolution du conflit fiscal. A ce titre ces banques doivent livrer jusqu’à la fin du mois de juin la liste des employés chargés de gérer, superviser ou contrôler des comptes de résidents américains ou de clients de nationalité américaine. Grâce à l’engagement de l’ASEB, la convention négociée avec les représentants bancaires sous le parrainage du Secrétariat aux questions financières internationales SFI fixe les conditions de la transmission de données et les droits des employés. Cette convention et consacre l’ouverture d’un fonds pour les cas de rigueur causés par la livraison de données.

    lire la suite et partager